ESTÆTICA : Cantine sociale autogérée - bastide marseillaise autogérée

Date de création : 27/10/2012
Personnes inscrites à ce projet : 2

L'hiver et le froid arrivent bientôt, et il sera plus dur pour le plus pauvres. "Misèreeeee !" disait Coluche…

5 Chambres chez l'habitant sont disponible pour les 11 mois à venir dans une bastide à 6 km du vieux-port de Marseille

Sur ma bastide, j'offre un hébergement avec participation à des personnes marginales et désoeuvrées
C'est singulier, atypique, mais c'est pas nouveau : l'abbé Pierre et d'autres moins connus ont su le faire.
Cette offre n'est pas dans l'esprit de la colocation courante et n'en est pas une.
C'est une offre de partage fraternel, d'hébergement solidaire, avec participation modeste aux charges et à la gestion du lieu.
Il faut juste être apte à vivre en communauté et pouvoir-vouloir s'investir sur ce lieu de vie
Il faut juste avoir le désir d'y vivre dans l'entraide de son prochain
Il faut juste être responsable, honnête, ordonné et propre, dégourdi et volontaire

C'est pas trop compliqué : il suffit de vouloir oeuvrer à l'intérêt collectif ensemble et dès lors, l'intérêt de chacun y trouve son compte sans l'égoïsme du petit calcul mesquin
la colocation telle qu'elle se pratique aujourd'hui m'a montré ses limites sur ce point et je ne veux vivre qu'avec des personnes qui me ressemblent. (-s'assemblent, c'est normal)
Il parait qu'avec des "Si" on mettrait Paris en bouteille. Je suis pas à Paris alors je me permet là d'essayer avec Marseille, "Marseille, Bouche de Vieille" … en bouteille ! :

Si tu es anarchiste, gauchiste, chômeur, chômeuse,
Si tu sais ce que c'est que d'avoir froid ou faim un jour sur deux, de manquer de tout
Si tu es encore à croc à ton thé ou café, ton tabac, semi-insomniaque, en manque de fraternité
Si tu aimes faire la cuisine et la partager avec des êtres chaleureux qui te le rendent bien
Si tu es manuel-le et dégourdi-e et habitué-e à bricoler avec la vie un peu "roots"
Si tu as saurais vivre 5 ans dans une bâtisse isolée en pleine ruralité, chauffée au feu de ton bois
Si tu as peu de ressource mais beaucoup de coeur et de bonne volonté, et ton temps pour toi et tes ami-e-s
Si tu as un vrai sens des valeurs d'entraide humaine et fraternelle, le sens de la solidarité et du partage, celui de la vie communautaire.
Si tu n'as pas de logement ou de point d'hébergement et pas de possibilité d'en louer un
Si tu es ou as été compagnon-compagne d'Emmaüs ou acteur des restos du coeur, du secours populaire, ASTI ou asso équivalente
Si tu oeuvres ou a oeuvré dans une asso. humanitaire, solidaire, éthique, une Scoop autogérée
Si tu ne considère pas mai 68 et les luttes d'émancipation sociales comme un égarement collectif
Si tu es sensible à un peu tout cela, et pas vraiment heureux, alors cette annonce peut être pour toi.

Mon offre est aussi une demande : la volonté de recréer un lieu de vie communautaire et d'entraide pour des personnes en difficultés d'insertion sociale
Un lieu pour des êtres en marge pour cause de divergence politique avec l'esprit consensuellement médiatisé de la société capitaliste et individualiste d'aujourd'hui.
Si tu es soixante huitards-huitardes et a vécu-e les années 60 et 70, tu comprends ce que je veux dire. On est rien sans les autres.
Si tu te sens proche des compagnons d'Emmaüs ou des cantines sociales libertaires et autres lieu ruraux communautaires
Si les connais les écohameaux ou écovillages en autogestion ou autonomie, tu comprends aussi ce que j'offre en partage et attend de chacun-chacune
Et on a de bonnes chances en cette bastide de pouvoir faire revivre le temps des cerises
En effet: un autre projet pourra se faire avec un collectif, si les affinités sont suffisantes

https://dl.dropbox.com/u/92556953/Sites/ESTAETICA/ESTAETICA_-_Accueil.html


Maintenant, si à l'inverse tu es étudiant/étudiante ou étudiant étranger (Erasmus),
Si tu es touriste, cadre ou employé de l'ndustrie, du service public, du social, du médical, ou du tertiaire
Si le mot "tourisme équitable" ne te gène pas
Si tu es content d'avoir un tas d'amis sur Facebook et nie la menace que cet outil représente
Si tu es en CDD ou CDI, en stage, en cursus de formation, salarié à plein temps
Si tu es heureux-se de faire de l'argent et de t'adonner aux loisirs du jeu et du sport
Si tu es profession libérale, artisan, commerçant, artiste contemporain, aimant faire du bizzness
Si tu oeuvres à toute autre activité qui accaparent ta disponibilité de participant au monde néolibéral du secteur privé et public
Alors tu es donc déjà bienheureux. Cette offre n'est pas faite pour toi car destinée à des personne laissées pour compte, en marge du monde patronal-salarial.
Les autres annoncent t'attendent. Je te souhaite bonne chance dans "la coloc", car pour moi "l'auberge espagnole" s'est avérée kafkaïenne.


Pour celle et ceux qui peuvent appartenir au groupe du premier paragraphe, voici le descriptif du lieu de vie partagé :

Les espaces non privés, partagés :

Tous les communs et l'extérieur (jardin, potager, parking clos) sont espace commun et partagé.

La bastide est de 1900 et fait 180 m2. Elle est semi-rénovée, confortable et bien chauffée avec un appenti en extérieur de 24 m2 (remise).
Les espaces commun sont meublés et équipés (vaisselle, électroménager, mobilier ancien en bois).
Les 9 pièces intérieures de l'étage sont toutes rénovées (SDB-WC-Chambres-communs)
Les 7 espaces du RdCh. restent à rafraichir (enduit, peinture)
Un jardin-parking arboré et vétuste de 600 m2 avec chenil entoure la bâtisse.
Un potager vivrier biologique composté s'étend 100 m2, exposé sud avec son puit et son compost dans le jardin ombragé
7 arbres : 1 platane, 1 murier, 1 amandier, 1 grand cyprès, 1 massif de laurier, 1 grand cèdre, 1 arbre de judée

J'y vis avec 9 animaux à charge et moins de 300 €/mois de ressources.
6 labradors en chenil avec maisonnette, affectueux et vifs + 3 matous au jardin qui ne vivent pas dans les parties communes de la maison.
Je ne puis accepter d'autres chien : désolé, cela crée sans cesse trop de soucis avec les 6 labradors habitués à vivre en meute

Les espaces privés de chacun-chacune : 5 chambres de 9, 11, 15, 18, et 21 m2

L'espace privatif de chacun-chacune reste sa chambre, lieu intime, c'est bien normal.

3 chambres sont plein sud, ensoleillées, très calmes, orientée face au jardin
2 chambres petites sont plein Nord, plus accessibles 100 et 150 euros de PAF
Elles sont toutes pré-meublées en mobilier de récup. Louis Philippe 1900 (Émmaüs/brocante)
Pré-meublé veut dire : lit, table, chaise, armoire, table de nuit.


La participation mensuelle pour l'occupation d'une de ces chambre varie entre 100 € et 250 € pour la plus grande.
Toutes les charges (eau, gaz, électricité, voirie, taxe d'habitation, et assurance civile) sont comprises dans ce montant.
Il n'y a donc pas de dépassement. Le montant des PAF est négociable si justifié. La compassion est de mise.
Ces prix sont exceptionnellement modestes pour permettre à toute personne infortunée, même au RSA, de s'y retrouver
Cela volontairement, pour que même si tu es sans travail donc sans salaire, tu puisse te loger avec avec contrat d'hébergement.
En contrepartie, ta disponibilité à l'entraide collective ne doit pas représenter moins de 70% de ton temps.
C'est un critère essentiel pour vivre en autogestion solidaire.

L'acceptation d'une charte de vie commune est exigée afin d'éviter toute méprise. A présent je préfère l'énoncer.
Mon expérience de la coloc ayant remis en cause beaucoup de chose qui me semblaient évidentes et ne l'étaient pas pour d'autres :

1 - l'hébergement sur la bastide n'en fait pas un gîte touristique ni un hôtel : la cohabitation individualiste y est proscrite et le partage préside à la vie commune.
2 - les courses provisionnelles seront faites en commun avec minima de 25 €/semaine de PAF par personne. toute avance sera recouverte dans les 2 jours.
3 - la PAF globale aux charge de la location du lieu est à régler intégralement et sans défection le 8 de chaque mois sous peine d'annulation d'hébergement.
4 - il est attendu une totale équité dans la prise en charge des tâches ménagères et la préparation des repas.
5 - tout "touriste" ou "tires-au-flanc" irresponsable qui se laisserait vivre du travail collectif des autres se verra exclu, sans préavis :
on est pas chez maman et on a déjà donné, toute personne hébergée se doit d'être adulte, propre, autonome, participative de la vie commune
6 - chacun-e fais fais preuve de respect envers les autres : "je nettoie devant ma porte et laisse les espaces collectifs rangés et propres"
7 - toute personne présente est réputée vouloir s'impliquer manuellement à prendre part au travail de restauration-aménagement-maintenance du lieu de vie collectif.
(nul ne peux ainsi prétendre qu'il ne savais pas qu'il fallait s'impliquer)
8 - toute activité bruyante, musique, fête, réception d'amis est possible sous acceptation du locataire et si cela ne nuit pas aux personnes hébergées.
9 - la défonce psychotropique et alcoolique est proscrite dans l'enceinte de la propriété, y compris dans les chambres. Ailleurs, chacun fait ce qu'il veut sous sa responsabilité.

En cas de profond désaccord au cours de l'hébergement à tout moment la personne sera invitée par le locataire à finir son mois en cours et quitter les lieux sans plus de préavis.
L'absence de préavis est réciproque. Pour éviter tout malentendu, une période d'essai/adaptation mutuelle d'un mois sera la règle avant tout engagement sur une plus longue durée.

Voilà, vous avez toutes les infos qu'il faut.
J'espère vous accueillir en ce lieu poétique de l "est - éthique" marseillais du vieux village de Saint-Julien (13012).
Merci de votre attention assidue aux conditions énoncées ci-dessus.

Transport en commun :

le centre ville est à 25 mn par le bus 7 à proximité (qui va aux Cinq Avenues) et la station de métro La Fourragère, Terminus de la ligne 1, à 10 min en bus
Il est plus aisé de disposer d'un véhicule motorisé ou au moins d'un vélo.


Liste des taches du projet

Actuellement, ce projet ne comporte pas de taches.

Légende : Tache terminée | Tache non attibuée | Tache personnelle


Retour à la liste des projets